Développé avec Berta.me

  1. 2009-2012

    Tirages sur papier baryté mat
    Formats divers du 13 x 18 cm au 40 x 50 cm





    5 secondes et des poussières est un travail réalisé principalement au sténopé.
    Expérimentation de la durée dans l’image fixe, c’est une recherche d’équilibre, toujours fragile. Alternance d’instants saisis sur le vif et de moments de pause,
    ce travail explore la solitude des êtres dans l’espace et les accidents de parcours ;
    un jeu avec l’aléatoire, la lumière et le temps qui nous file entre les doigts.

    Ce titre désigne la tentative - et l’impossibilité - d’arrêter précisément le temps.
    Il indique la volonté de ne pas maîtriser entièrement tous les paramètres à la prise de vue, de laisser place au jeu, à l’accident, à ce qui nous échappe et d'inscrire dans l’image
    un questionnement du temps qui passe, ce qui en reste, ce qui s’efface.

  2.  

    5 secondes et des poussières est un travail réalisé principalement au sténopé.
    Expérimentation de la durée dans l’image fixe, c’est une recherche d’équilibre, toujours fragile. Alternance d’instants saisis sur le vif et de moments de pause,
    ce travail explore la solitude des êtres dans l’espace et les accidents de parcours ;
    un jeu avec l’aléatoire, la lumière et le temps qui nous file entre les doigts.

    Ce titre désigne la tentative - et l’impossibilité - d’arrêter précisément le temps.
    Il indique la volonté de ne pas maîtriser entièrement tous les paramètres à la prise de vue, de laisser place au jeu, à l’accident, à ce qui nous échappe. Pour inscrire dans l’image
    un questionnement du temps qui passe, ce qui en reste, ce qui s’efface.
    Prendre le temps que la lumière fasse son chemin.
    La photographie au sténopé est en soi une collecte de traces.
    Traces de lumière et traces de temps.